Les Fonds de la Bibliothèque de l’ASSA

 

Le premier soin de la Société des gens des lettres était d’acquérir des livres et de fonder une bibliothèque scientifique. Dimitrije Tirol, membre de la Société, a présenté, le 7 juillet 1842 la proposition pour l’acquisition des « chroniques serbes » et des « publications périodiques en langue serbe ». Il a offert lui-même cette année à la Société 89 livres, et ce cadeau est considéré comme le « début » de la Bibliothèque actuelle de l’ASSA. Entre le cadeau de Tirol et la bibliothèque de Vasko Popa, léguée oralement à la bibliothèque de l’Académie par Hasa Popa, épouse du poète, 165 années se sont écoulées. Du point de vue statistique, chaque année passée, la bibliothèque augmentait d’environ 9000 livres. Ce n’en était pas le cas en réalité. Selon la liste datant de 1856, la bibliothèque comptait 638 titres : 174 livres en serbe et 26 en ancien slavon, 135 livres russes, 98 livres allemands, 65 livres slovaques, 64 livres italiens, 37 livres anglais, français et hongrois, 27 livres grecs, 26 livres latins et encore une publication en arménien.

La Bibliothèque de l’ASSA compte aujourd’hui 1.300.000 livres dont environ 600.000 monographies et 700.000 publications de série, 75% en langues étrangères, le plus grand nombre en allemand, anglais, français et russe. Parmi toutes les bibliothèques en Serbie, la bibliothèque de l’Académie a le plus grand fonds de livre étranger et, de par les dimensions du fonds des livres, elle est la quatrième bibliothèque en Serbie. Ce fonds résulte, pour la plus grande partie, de l’échange avec des institutions scientifiques étrangères. La Bibliothèque n’a pas de dépôt légal, mais elle échange les publications avec 1184 institutions dans le pays et à l’étranger.

 

Les bibliothèques spéciales

La Bibliothèque augmentait aussi par le biais des cadeaux faits par les membres de l’Académie et des autres travailleurs scientifiques et culturels. C’est ainsi qu’ont été crées des nombreuses bibliothèques spéciales. Elles comptent environ 50.000 cahiers. Ils sont 36 au total. L’une des plus importantes et plus grandes bibliothèques spéciales est celle de Ljubomir Nikic (1925-1990), reçue en cadeau suite à son décès. Elle compte plus de 25.000 cahiers et elle consiste en des œuvres du domaine de la littérature, de la linguistique, de l’histoire, de l’histoire de l’art, du droit, de l’histoire de l’église. Elle comprend aussi un nombre plus petit de revues très rares. La collection compte aussi 875 livres rares et anciens, majoritairement serbes et trois manuscrits. La bibliothèque spéciale de Viktor Novak, d’environ 10.000 titres, contient la littérature des domaines de paléographie, épigraphique, héraldique, diplomatie, libre maçonnerie, histoire de Vatican et du Concordat. – La bibliothèque spéciale de Sima Simic (plus de 10.000 titres) contient des raretés et séparations précieux, notamment des publications de grande valeur sur les relations de la Serbie/Yougoslavie et du Vatican.- La bibliothèque spéciale de Milutin Milankovic, avec environ 700 unités, contient la littérature du domaine de la climatologie et de la théorie des âges de glace.- La bibliothèque spéciale du père et fils, académiciens Nikola et Svetozar Radojcic, compte environ 10.000 unités des domaines : histoire nationale du Moyen âge, histoire de la littérature et histoire de l’art.- La bibliothèque spéciale de Ljubomir Durkovic Jaksic dispose de plus de 10.000 cahiers des domaines des études de polonais et de l’histoire du XIX siècle.- Plus récemment, à la Bibliothèque sont arrivés encore trois legs précieux : de Danilo Kis, Vasko Popa et Marko Ristic. La bibliothèque de Marko Ristic consiste en plus de 6000 cahiers, qui représentent une unité précieuse pour l’étude du surréalisme et y figure aussi editio princeps de l’Encyclopédie de Diderot, publiée en 1751. Il s’agit d’une édition folio, reliée en cuir que Marko Ristic, à l’époque ambassadeur de la République populaire fédérale de Yougoslavie à Paris avait reçu en cadeau de Marcel Cachin, président de Parti communiste français.

 

Livres rares et anciens

Le Fonds de livres rares et anciens de la Bibliothèque englobe environ 3000 titres, c’est-à-dire plus de 5500 cahiers, répartis en 12 groupes. Le fonds de livres serbes imprimés avant `867 constitue le plus grand groupe et il compte 1119 titres (2500 cahiers). Il abrite, entre autres raretés, l’unique copie au monde de la lettre A son Excellence, M. le général M. et chevalier Nerandzic, sur la colline d’Adriatique (Превозвышеному господину ђенералу М. и кавалеру Неранчићу, на брегу Адрыятике), Leipzig, Johann Christian Teubl (?),1788 (?) (R 20-1). La Bibliothèque possède aussi deux incunables : Appianus Alexandrinus, Historia romana. De bellis civillibus.- Venetiis, 1477. et [M. Annei Lucani cordubensis pharsaliae].– Venetiis : per Smonem Bevilaquam, 1498. Il faut mentionner aussi une autre curiosité, en effet: Екстрактъ или изводъ Пунктовъ привилегиалных. У Бечу, 1745 (напечататся от Хр. Жефаровича) (Les extraits des points importants, à Vienne, 1745, imprimé par Hr. Zefarovic). Les livres croates et slovènes constituent des groupes plus petits des livres anciens et rares. Croatica compte 194 unités, des livres datant du XVII, XVIII et XIX siècle, imprimés à Venise, Dubrovnik, Zadar, Zagreb, Rijeka, Split et Budim (codes, lexique etc.) en croate, latin, italien et allemand. Le soi-disant groupe Slavica contient 262 unités, il s’agit d’ouvrages des slavistes importants datant du XVIII et XIX siècle. Le groupe de livres étrangers compte 102 unités. Parmi elles prédominent des livres néerlandais datant du XVII siècle, ensuite il y a des livres en français, imprimés à Zurich, en allemand et en latin. Le livre le plus ancien est: Caspar Hubernius, Spiegel der Hauszucht .- Nürnberg: Johann von Berg und Ulrich Neuber, 1555, R8:33.- Le grand groupe Varia contient 351 unités, la majorité datant du XIX siècle. Sous la signature R10;128 se trouve un livre juif, publié à Vienne en 1818 (Hamishah Hamischei Torah.- Wien; Georg Holzinger) .- Le groupe de publications fac-similé contient 161 unités, parmi lesquelles l’Evangile de Miroslav (une édition, publiée à Vienne, rédaction de Ljubomir Stojanovic de 1897 et une autre édition, préparée par Dusan Mrdjenovic, publiée en 2002) et Le psautier serbe de Munich (publié à Munich, rédaction de Svetozar Radojcic en 1963) sont les exemplaires les plus jolis et les plus précieux de cette collection.

La valeur particulière de l’entière rara est, cependant, les 48 livres de l’héritage de Vuk St. Karadzic, cédées au Comité de l’Académie royale serbe, pour la publication de l’œuvre complète de Vuk Karadzic. Il s’agit des exemplaires personnels de Karadzic, avec des notes de marge. Parmi les remarques de Karadzic, faites sur les marges, sont certainement les plus importantes celles faites par l’auteur dans le Dictionnaire serbe, datant de 1818, qui contiennent plusieurs centaines de mots nouveaux.

 

Autres collections

Parmi les collections moins grandes, il est intéressant la collection des cartes géographiques. Une carte date du XVII siècle (J.K. Kindermann Die Provinz Inner-Österreich: oder die Herzogtümer Steyermark, Kaertnen und Krain, die Grafschaften Goerz und Gradisca und das deutsch-oesterreichische Litorale.- Graez: Verlegt bey Franz Hagel Miller, 1794). La collection garde encore 38 cartes et plans imprimés ou découpés, relatifs aux peuples des Slaves du sud, datant majoritairement du XIX siècle. Du début du XX siècle date 225 cartes, dont la création est rattachée au territoire mentionné.

La collection des revues. La bibliothèque garde, dans son fonds, environ 10.000 titres de revues, dont environ 3000 titres de revues et séries courantes.

La collection des microfilms. La collection des microfilms englobe 50 000 enregistrements des livres rares et anciens et de la Bibliothèque de Vuk Karadzic, de même que 320 microfiches.

Les informations imprimées : Cent trente ans de la Bibliothèque de l’ASSA, 1974; Le Guide à travers la Bibliothèque, 1991.