La Bibliothèque de Vuk Stefanovic Karadzic (1787-1864)

 

La Bibliothèque de l’Académie serbe des sciences et des arts garde aussi la bibliothèque personnelle de Vuk Karadzic, qui consiste en 49 titres (55 livres). C’est tout ce qui a été préservé des livres qui furent la propriété personnelle de Vuk. Vuk est arrivé à Vienne avec une vingtaine de livres. Au moment de son décès, sa bibliothèque comptait environ 1300 titres. C’était une bibliothèque privée riche pour le milieu du XIX siècle. Après la mort de Vuk, son fils Dimitrije a vendu le plus grand nombre de livres à l’Académie des sciences à Saint-Pétersbourg. La partie de la bibliothèque, apportée de Vienne à Belgrade en 1894, consistait en environ 360 titres: environ 60 manuscrits, datant du XIV au XIX siècle, des lettres et d’autres documents du passé serbe, environ 30 mappes, atlas et croquis, environ 60 lithographies, ensuite, des livres imprimés datant de la fin du XV siècle (imprimerie d’Obod), 20 « srbulja » (livres en ancien slavon), environ 50 livres datant du XVIII siècle. Les livres et les manuscrits les plus précieux ont été remis à la Bibliothèque nationale ; les livres dont il existait plusieurs copies ont été remises à l’Imprimerie d’Etat, les bibliothèques et les imprimeries ; les livres rédigés par Vuk et ceux qui parlaient de lui ont été offerts au Musée national, pour la construction de la chambre de Vuk et ceux qui contenaient les écrits et notes de Vuk ont été remises au Comité de Vuk, qui devait être chargé de l’étude de l’œuvre de Vuk. De tous les livres de la bibliothèque personnelle de Vuk n’ont été conservés que 49 titres (55 exemplaires) de livres à la Bibliothèque de l’ASSA, une partie de ce même Dictionnaire dans le Musée de Vuk et de Dositej et le manuel de géographie de Galetti, qui appartenait avant à l’Institut de géographie, à la Bibliothèque nationale.

Dans la note qui suit sont décrits les livres qui se trouvent à la Bibliothèque de l’ASSA et fournis les enregistrements des pages intéressantes de ces livres.