2013

 

La réunion du Comité exécutif de l'ASSA et du secrétaire du Département de sciences humaines avec le ministre de la Culture Ivan Tasovac

Le 29 octobre 2013, le ministre de la Culture et de l'Information, M. Ivan Tasovac, avec ses collaborateurs, a visité l'Académie serbe des sciences et des arts. A la réunion ont assisté: l'académicien Nikola Hajdin, président de l'ASSA, l'académicien Ljubisav Rakic, vice-président de l'ASSA, l'académicien Nikola Tasic, vice-président de l'ASSA, l'académicien Dimitrije Stefanovic, secrétaire général de l'ASSA, l'académicien Predrag Piper, secrétaire du Département de langue et de littérature, l'académicien Vojislav Stanovcic, secrétaire du Département de sciences sociales, l'académicien Ljubomir Maksimovic, secrétaire du Département d'histoire, l'académicien Milan Lojanica, secrétaire du Département de musique et arts plastiques, M. Zoran Perovic, conseilleur spécial du ministre, M. Igor Jovicic, secrétaire au Ministère, Mme Jelena Marinkovic, chef du cabinet. A l'entretien a assisté aussi M. Budimir D. Loncar, administrateur de l'ASSA et Mme Dragana Petrovic Radjenovic, administrateur adjoint de l'ASSA et dirigeante du Secteur de coopération internationale, d'organisation des rassemblements et du protocole.
Au début de l'entretien, les membres du Comité exécutif brièvement présenté au ministre le concept des activités culturelles et artistiques de l'ASSA et ont pointé le problème principal, à savoir, l'absence d'un schéma stable de financement de ses activités. Trois thèmes sont des priorités particulières pour l'Académie : les Archives, la Bibliothèque et la Galerie et ils revêtent une importance particulière dans la vie culturelle, artistique et scientifique de Belgrade et de Serbie.
Le ministre Ivan Tasovac a souligné s'attendre à l'aide de l'Académie dans la réalisation des activités traitées par le Ministère. L'un des devoirs principaux sera la restitution de la dignité et du rôle social des institutions de la culture. L'idée est de le réaliser par leur professionnalisation et l'introduction de la transparence du travail. Il faut réexaminer tous les festivals, magasins littéraires, prix littéraires etc. existants, parce que de cette manière sont épuisés les moyens financiers qui pourraient être mieux utilisés. Pour cette raison, il est très important de déterminer les priorités, désigner les institutions faîtières dans certains domaines et, dans ce sens, toute aide de l'Académie est bienvenue.
La culture sera également clairement délimitée du divertissement, de même que les projets institutionnels des projets individuels. Cependant, il sera un peu plus difficile de délimiter la culture de l'art. C'est une question sensible et la détermination des priorités dans ce domaine demande une approche particulièrement attentive.
L'attention sera portée aussi à la célébration des anniversaires importants et il est envisagé que leur organisation relève de la compétence des institutions, et non pas de l'Etat. La planification du budget pour des activités diverses dépendra directement de la détermination des priorités. Le Ministère s'attend à que l'Académie accomplisse son rôle consultatif par la formulation des propositions et des plans à long terme pour la célébration des anniversaires importants.
Le Ministère de la Culture souligne notamment l'importance de la protection de la totalité de notre patrimoine culture, mobilier et immobilier. Ce thème sera traité en 2014 aussi par le Conseil de l'Europe. La protection est mise en œuvre primairement par le biais de la numérisation, ce qui est englobé déjà, dans le cadre européen, par le projet DAE (Digital Agenda for Europe). A la réunion du Conseil de l'Europe, le Ministère de la Culture sera représenté par Zoran Perovic, qui participera au groupe de travail pour la numérisation. Ainsi la Serbie intégrera ce projet.
Ces dernières années, la numérisation était effectuée d'une manière non synchronisée dans notre pays, sans l'assurance d'un niveau suffisamment haut de protection. Le matériel est facilement accessible sur l'internet et il peut être utilisé sans presque aucun contrôle. Il est nécessaire d'éduquer les gens et de leur expliquer que la numérisation est plus compliquée que le simple scanning des documents. Le segment de la protection est très important et il faut le faire de la bonne manière. Il est nécessaire de comprendre qu'il s'agit d'un processus durable, exécuté d'une manière systématique. Jusqu'à présent, en Serbie n'a été numérisée qu'une petite partie de la documentation, mais le Ministère de la Culture essaiera de créer toutes les conditions nécessaires pour accélérer ce travail. Dans ce sens, il serait très utile que l'ASSA et le Ministère élaborent un document commun qui portera sur l'importance de la numérisation.
Le ministre Ivan Tasovac s'est notamment penché sur la question de notre langue et de son avenir. Nous avons récemment été confrontés à la possibilité de l'annulation de l'enseignement de la langue serbe aux chaires d'études slaves aux universités à travers les Etats-Unis. Heureusement, cela a été évité. Il n'existe pas une politique linguistique établie, nous n'avons aucun dictionnaire de langue serbe en format numérique, avec la possibilité de recherche des mots. Notre littérature n'est également pas suffisamment traduite. Il est nécessaire d'avoir une stratégie linguistique pour pouvoir cerner notre place.
L'académicien Predrag Piper a souligné que la politique linguistique demande une stratégie linguistique, que nous n'avons toujours pas, de même que la culture linguistique. L'ASSA est disposée à formuler des propositions et à donner des conseils et le Ministère de la Culture créera et mettra en œuvre la politique correspondante. Le statut de la langue serbe dans le monde s'est aggravé ces dernières années. Nous avions jadis 70 chargés de cours de serbe, et maintenant ils ne sont que 19. L'Etat n'y apporte pas son soutien financier.
L'académicien Milan Lojanica a informé l'assistance que le Département de musique et des arts plastiques avait systématisé la liste des problèmes capitaux dans le domaine de la culture: la question de la politique culturelle et de la création des conditions pour le travail; le financement de l'activité de la Galerie de l'ASSA; la création des nouveaux cadres juridiques pour la protection de la culture; l'élimination du dilettantisme dans la création des concepts des manifestations culturelles; le respect des compétences; la valorisation de la protection des valeurs culturelles et de la protection historique; la réalisation du couplage de la culture et de l'art avec l'éducation. Le Département a déjà soumis la liste systématisée au Comité exécutif et M. Lojanica a remis, sur place, une copie au ministre Ivan Tasovac.
Après le débat sur les problèmes auxquels l'Académie est confronté lors de l'impression des livres (le manque des moyens, l'obligation de lancement d'un appel d'offres), les représentants du Ministère ont proposé de leur soumettre les amendements, avec argumentation à la Loi existante sur les achats publics.

 

  • 'Balkan Bolero'
    Mercredi 27. novembre 2013.
  • La réunion du Comité exécutif de l'ASSA et du secrétaire du Département de sciences humaines avec le ministre de la Culture Ivan Tasovac
    Mercredi 30. octobre 2013.
  • SIGNATURE DU PROTOCOLE DE COOPERATION AVEC L'INSTITUT CENTRAL DE CONSERVATION
    Mardi 29. octobre 2013.
  • Le Prix de l'ASSA du domaine des mathématiques et des sciences connexes
    Mardi 29. octobre 2013.
  • Le prix de l'ASSA du domaine des sciences médicales et sciences connexes
    Lundi 28. octobre 2013.
  • Compte-rendu de la réunion de la Commission pour le décernement du prix du domaine des sciences techniques et sciences connexes
    Lundi 28. octobre 2013.
  • Négociations sur le Kosovo-Metochie
    Jeudi 18. avril 2013.
  • Les lauréats
    Mardi 16. avril 2013.
  • Peter Handke
    Lundi 15. avril 2013.
  • Election du nouveau secrétaire et secrétaire adjoint du Département de langue et de littérature
    Mercredi 10. avril 2013.
  • Démolition ou reconstruction des bâtiments de l'Etat-major à Belgrade?
    Jeudi 28. février 2013.
  • Professeur Sven Gustavsson
    Jeudi 21. février 2013.
  • « Réception et remise des prix aux lauréats des médailles aux concours internationaux de mathématiques, de physique, d'astronomie et des autres sciences naturelles »
    Jeudi 7. février 2013.
  • FINANCEMENT DE KoBSON – Un aperçu de l'état
    Jeudi 7. février 2013.