2009
 

Interview: Nikola Hajdin, président de l'Académie serbe des sciences et des arts

Investir dans la science représente l'avenir de la société


Le fait qui témoigne de la réputation de nos académiciens, c'est que, des 10 projets destinés aux Balkans de l'Ouest, notre pays en a obtenu huit
Une affectation insuffisante des fonds pour la science aura de lourdes conséquences sur le développement de la Serbie. C'est l'Etat qui est censé stimuler la science et lui apporter un soutien d'ordre financier, et ce avec un objectif précis pour que, par là, il fasse avancer la technologie et, en fin de compte, l'économie et le niveau de vie. L'Académie ne peut pas donner des réponses à toutes les questions qui se posent dans la vie, mais en tant qu'institution qui lutte pour la science et la vérité de l'art, nous tâchons d'aller dans le sens du progrès de ce pays – dit, dans l'interview donnée à "Blic", Nikola Hajdin, président de l'Académie serbe des sciences et des arts.

Sonja Šulović

PDFInvestir dans la science représente l'avenir de la société

 

 

PlanPlus