2015
 

La réunion du Comité exécutif de l'ASSA avec les représentants de Matica Srpska et de l'Université de Belgrade

L'Académie serbe des sciences et des arts a accueilli les représentants de Matica srpska et de l'Université de Belgrade. La délégation de Matica srpska était composée du président professeur dr Dragan Stanic, vice-présidents professeur dr Branko Beslin, dr Miodrag Maticki et professeur dr Nenad Ostojic et l'administratrice Mme Jelena Veselinov et la délégation de l'Université de Belgrade du recteur professeur dr Vladimir Bumbasirevic, prorecteur chargé de la science, professeur dr Ivanka Popovic et secrétaire générale Mme Slavica Kapetanovic. Les invités ont été reçus par le président de l'ASSA académicien Vladimir S. Kostic, le vice-président de l'ASSA académicien Ljubomir Maksimovic, le secrétaire général de l'ASSA académicien Marko Andjelkovic et l'académicien Djordje Zlokovic. A la réunion ont assisté aussi l'administrateur de l'ASSA M. Budimir D. Loncar et la suppléante à l'administrateur de l'ASSA, Mme Dragana Petrovic Radjenovic.
La réunion portait sur les problèmes relatifs à la publication de l'Encyclopédie serbe et de la Chronique de Matica srpska. Les entretiens portaient également sur l'ouverture de la question de la restitution de la propriété.
Les représentants de l'ASSA et de Matica srpska ont signé à la réunion un Protocole de coopération. Les deux institutions sont d'importance nationale et il est naturel qu'elles coopèrent étroitement dans tous les domaines.
Il a été souligné que la publication de l'Encyclopédie serbe était une obligation de l'Etat, réglée par la loi, dont est chargée de l'ASSA et Matica srpska et que l'Etat devrait tenir compte de l'importance nationale d'un tel projet et doit participer avec des finances dans son élaboration. Bien qu'il existe des autres manières d'obtention des fonds, l'Etat doit en assumer la charge complète. Il a été convenu dans ce sens que le Comité exécutif de l'ASSA rédige un courrier avec les données mentionnées et sollicite une réunion avec le ministre de l'Education, de la Science et du Développement technologique. Matica srpska introduira dans le texte du courrier ses commentaires et soumettra le plan de travail pour les 12 millions de dinars assurés et un amendement au plan de travail pour les fonds qui manquent et qui sont attendus lors du rééquilibrage du budget.
L'Université à Belgrade et Matica srpska ont déjà ouvert la question de la restitution de la propriété. L'Université à Belgrade a un grand nombre de fondations, parmi lesquelles l'Edifice de Kapetan Misa, où se trouve le siège du Rectorat. Selon les données de l'Université de Belgrade, elle se classait au sommet de l'Europe de par le nombre de fondations et la richesse. Il existe actuellement 14 fondations actives qui travaillent de la manière prévue par la volonté des fondateurs. Le problème capital dans la restitution est la continuité légale des fondations. Etant nationalisées pendant une période, elles n'exerçaient pas leur fonction primaire et il n'existe par la suite pas de continuité légale.
Remerciant de l'ouverture de la question de la publication de la revue Chronique de Matica srpska, professeur dr Dragan Stanic a présenté l'état actuel et les problèmes auxquels est confronté ce patrimoine national. Il a indiqué que le financement avait été diminué des 46 à 32 millions de dinars. Pour cette raison, la Chronique n'est publiée que trois à quatre fois par an, ce qui est décevant, parce que même à l'époque de l'Autriche-Hongrie, elle paraissait plus souvent. Matica srpska a réagi à plusieurs reprises, avertissant le Ministère de la Culture des conséquences catastrophiques d'une telle politique et de la détérioration d'un monument national devant nos propres yeux, cependant, les représentants du Ministère refusent toute communication et des propositions de réunion. Il a été convenu d'adresser un courrier par le biais du Cabinet du Premier ministre, dans lequel il sera demandé une réunion urgente relative à ce problème.

 

 

PlanPlus